Comment se débarrasser des rats : les solutions les plus efficaces

 Comment se débarrasser des rats : les solutions les plus efficaces

Les rats sont des nuisibles redoutables. Malgré leur petite taille et leur air inoffensif, ces rongeurs représentent de véritables fléaux pour nos maisons, nos jardins et même notre santé. En France, plus de 3 millions de foyers sont touchés chaque année par des infestations de rats. Au-delà des dégâts matériels qu’ils occasionnent en rongeant meubles, isolation ou câbles électriques, les rats sont également vecteurs de nombreuses maladies infectieuses. Il est donc primordial de savoir comment s’en débarrasser efficacement.

Dans cet article, découvrez toutes les solutions existantes pour lutter contre les rats, des méthodes douces aux techniques radicales. Nous aborderons tour à tour les répulsifs naturels, les pièges physiques et mécaniques, les poisons chimiques, jusqu’à l’intervention des professionnels de la dératisation. Après lecture de ce guide complet, vous saurez exactement quelle stratégie adopter pour vous débarrasser définitivement de ces nuisibles indésirables !

white mouse on brown cardboard box

1. Comprendre le mode de vie des rats

Avant de s’attaquer aux rats, il est indispensable de comprendre leur mode de fonctionnement. Quelles sont leurs habitudes ? Qu’est-ce qui les attire chez nous ? À quels moments sont-ils le plus actifs ? Autant de questions auxquelles il faut répondre pour optimiser nos méthodes de lutte.

Les mœurs des rats

Les rats sont des animaux grégaires qui vivent en colonie pouvant compter jusqu’à plusieurs centaines d’individus. Actifs principalement la nuit, ce sont des opportunistes attirés avant tout par la nourriture et l’eau. Ils apprécient particulièrement les endroits chauds, sombres et humides pour établir leur nid.

Dotés d’un odorat très développé, les rats repèrent facilement les sources de nourriture, même à distance. Ils sont également capables de se faufiler dans des interstices très étroits au travers desquels ils pénètrent dans nos habitations.

Ce qui attire les rats chez nous

Dans nos maisons et jardins, de nombreux éléments sont susceptibles d’attirer les rats :

  • Les poubelles et sacs d’ordures
  • Le compost
  • Les gamelles et croquettes pour animaux
  • Les stocks de nourriture (fruits, légumes, céréales, etc.)
  • L’eau stagnante (vases, seaux, arrosoirs, etc.)
  • Les meubles et matériaux à ronger (bois, plastique, carton, etc.)
  • Le bois de chauffage
  • Les nids et terriers déjà existants dans le jardin

En identifiant ces facteurs d’attraction chez soi, on peut déjà beaucoup faire en matière de prévention contre les rats.

2. La prévention avant tout

Empêcher l’intrusion des rats est le maître-mot. Une fois installés, il sera beaucoup plus difficile de s’en défaire. Voici comment prévenir leur arrivée.

Rendre son habitation peu attractive

La prévention commence par appliquer quelques principes d’hygiène élémentaire :

  • Maintenir la propreté et l’ordre dans tous les espaces intérieurs et extérieurs
  • Ne pas laisser traîner de nourriture ni de déchets organiques
  • Entreposer les denrées dans des récipients hermétiques inaccessibles pour les rats
  • Jeter régulièrement ses poubelles dans les containers prévus à cet effet
  • Veiller à ce que les gamelles des animaux domestiques ne traînent pas
  • Éliminer toutes les sources d’eau stagnante à l’extérieur (coupelles, seaux, arrosoirs, etc.)
  • Ramasser fruits et légumes tombés au sol dans le potager
  • Maintenir un jardin propre et entretenu, sans accumulation de débris végétaux

a rat sitting on a piece of wood

Obstruer leurs points d’entrée

Les rats sont capables de se faufiler dans des interstices minuscules de seulement 1 cm. Il est donc essentiel de condemner le moindre petite ouverture par laquelle ils pourraient s’introduire chez vous :

  • Inspecter soigneusement l’extérieur de la maison à la recherche de fissures
  • Calfeutrer à l’aide de ciment ou silicone toutes les fentes identifiées
  • Poser des grillages fins sur les aérations et les conduits de ventilation
  • Obstruer l’accès des canalisations avec des grilles anti-nuisibles
  • Installer des brosses à bas de portes
  • Se renseigner sur les produits anti-nuisibles à disposer le long des murs et aux points d’entrée stratégiques (extérieur)
VOIR  Escape Games à Paris : Activités incontournables et salles originales

Adopter un prédateur naturel

L’un des meilleurs moyens de prévention consiste à accueillir chez soi l’un des prédateurs naturels des rats, à savoir le chat ! Infatigable chasseur, le chat domestique fera fuir la plupart des rongeurs. Son urine et ses marquages rythmeront son territoire en signal d’alarme. Vous pouvez aussi utiliser de la litière souillée que vous disperserez aux endroits stratégiques.

3. Chasser les rats avec des répulsifs naturels

L’avantage des répulsifs réside dans leur aspect non toxique et respectueux de l’environnement. Voici une sélection des plus efficaces.

Les huiles essentielles

Certains rats n’apprécient pas du tout les huiles essentielles aux senteurs puissantes. Les plus indiquées sont :

  • Menthe poivrée
  • Citronnelle
  • Eucalyptus
  • Lavande
  • Géranium

Vous pouvez tremper des cotons-tiges ou des morceaux de tissus dans ces huiles et les disposer dans les recoins ou sur le passage des rats. Renouvelez l’opération régulièrement pour que l’effet persiste. Certains conseillent aussi de mélanger 10 ml d’huile essentielle pour 1 litre d’eau et de vaporiser le mélange dilué sur les zones infestées. Attention cependant à ne pas inhaler ou ingérer ces produits concentrés !

brown mouse on green grass

Le poivre et le piment

Autres alternatives naturelles, le poivre (noir ou blanc) et le piment séché ou moulu sont des irritants chimiques qui provoquent une sensation de brûlure insupportable chez le rat. Saupoudrez-en sur leur passage ou aux entrées de terrier. Ces épices peuvent également être mélangées à de l’eau et vaporisées.

Le marc de café

Inoffensif pour l’Homme, le marc de café est un déchet organique que l’on peut recycler comme répulsif anti-rat. Son odeur les incommodera. Dispersez-en dans le jardin, au potager et aux endroits infestés.

Le clou de girofle et la cannelle

Autres parfums peu appréciés des rats : le clou de girofle et la cannelle. Utilisez ces épices entières ou moulues pour créer une barrière olfactive répulsive à divers endroits stratégiques : seuils de portes, angles de murs, terrier, etc.

4. Chasser les rats avec des pièges

Les pièges sont des méthodes radicales qui capturent ou tuent les rats sur le fait. Ils présentent l’avantage d’éliminer immédiatement l’animal indésirable sans utilisation de substances toxiques. Encore faut-il bien choisir son modèle !

Les tapettes à rat

Ces pièges mécaniques à déclenchement manuel ou automatique utilisent un système de ressort extrêmement puissant qui tue le rat sur le coup, évitant ainsi le risque de agonie. Privilégiez des tapettes certifiées NF ou CE avec un mécanisme en acier chromé traité anti-rouille.

Il existe essentiellement deux modèles de tapettes : les tapettes en bois traditionnelles qu’il faut recharger à chaque prise, ou les tapettes avec réservoir permettant de capturer plusieurs rats avant de devoir les vider. Ces dernières sont plus modernes et pratiques.

Pensez à ajouter un appât alimentaire pour amorcer le piège. Positionnez toujours les tapettes sur le passage emprunté par les rats, généralement le long des murs ou près des points d’eau et de nourriture.

Les cages à capture

Ces cages métalliques ou en plastique dur disposent d’une porte qui se referme brusquement sur le rongeur attiré à l’intérieur par un appât. L’avantage ici est de pouvoir relâcher ensuite l’animal indemne dans un lieu éloigné de toute habitation si vous répugnez à le tuer.

Les pièges collants

Ces pièges sont constitués de plaques recouvertes d’une glu extra forte destinées à immobiliser le rat qui les foulera, l’empêchant ainsi de nuire ou de fuir. Bien que non mortels a priori, ces dispositifs sont tout de même très cruels puisque l’animal ainsi capturé agonisera de longues heures avant de périr d’épuisement. Les pièges collants doivent être strictement réservés aux grosses infestations et en dernier recours.

VOIR  Bonnets personnalisés à offrir : comment réussir sa personnalisation ?

5. Empoisonner les rats avec des rodenticides

Les rodenticides, communément appelés «  »mort aux rats » », sont des biocides chimiques qui provoquent la mort des rongeurs par ingestion ou contact. Bien que redoutablement efficaces, ces poisons présentent cependant de sérieux risques de contamination pour l’environnement et les êtres vivants. Leur utilisation requiert la plus grande prudence !

Leur mode d’action

Il existe principalement deux types de rodenticides :

  • Les anticoagulants : ils fluidifient le sang et entraînent des hémorragies internes mortelles en 4 à 10 jours.
  • Les non anticoagulants : ils provoquent un arrêt cardiaque ou respiratoire en quelques heures.

Quel que soit leur principe actif, ces poisons se présentent sous différentes formes : pâtes, poudres, granulés, blocs, etc.

Précautions d’emploi

Pour limiter les risques, l’usage des rodenticides doit impérativement respecter certaines règles :

  • Ne jamais épandre les appâts à même le sol mais les placer dans des boîtes sécurisées inviolables
  • Suivre strictement les doses prescrites par le fabricant
  • Tenir hors de portée des enfants et des animaux domestiques
  • Porter des gants imperméables pour manipulation
  • Se laver soigneusement les mains après usage
  • Ne jamais utiliser ces produits à proximité d’une source d’eau ou de nourriture, ni sur une plaie ouverte
  • Nettoyer soigneusement tous les résidus une fois le traitement terminé

En cas de doute sur la façon de procéder, mieux vaut s’adresser à un professionnel qualifié.

selective focus photo of rodent

6. Adopter un chat de gouttière

Impitoyable prédateur des rats, le chat constitue un auxiliaire de choix dans la lutte contre ces nuisibles. En le prenant chez vous, il vous débarrassera naturellement de ces indésirables rongeurs tout en vous offrant des moments de pur bonheur !

Muni de ses redoutables griffes, de ses fulgurants réflexes et de ses robustes crocs, aucun rat ne lui résiste bien longtemps. Surtout si vous optez pour un chat des rues, véritable chasseur aguerri !

Son flair infaillible repère le moindre rongeur à des kilomètres à la ronde quand son ouïe ultra performante lui permet de détecter leurs déplacements les plus furtifs dans un mur. Ajoutez à cela une vue perçante, même de nuit, et aucune souris ni aucun rat n’a la moindre chance face à lui !

Alors certes, attraper des rats ne sera peut-être pas son activité favorite. Mais le simple fait de marquer son territoire et de répandre son odeur suffira le plus souvent à tenir les rongeurs à distance. Sachez d’ailleurs que l’urine et les excréments de chat sont parmi les meilleurs répulsifs naturels anti-rat qui soient !

7. Recourir à un professionnel de la dératisation

Lorsque l’infestation atteint un niveau critique face auquel toutes vos tentatives restent vaines, il est temps de passer à la vitesse supérieure en faisant appel à un professionnel de la dératisation.

Intervention en 3 étapes

Tout commence par un diagnostic approfondi de la situation sur site. Le technicien inspecte méticuleusement les lieux à la recherche des zones de passage et de nidification des rongeurs.

Après avoir identifié les points d’intrusion et d’accès à la nourriture, le spécialiste met en place un protocole de dératisation sur mesure utilisant si besoin des rodenticides puissants réservés aux professionnels.

Article en relation

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *